RSS

Ségur, Comtesse de – Intégrale des oeuvres, non censurées

décembre 10

 

 Présentation de l’éditeur

Un Bon Petit Diable, Le Général Dourakine, Les Malheurs de Sophie, Les Petites Filles modèles…, mais aussi L’Evangile d’une Grand’Mère, les Actes des Apôtres, …, l’œuvre de la comtesse de Ségur reste encore très prisée par les lecteurs d’aujourd’hui. Car s’il est vrai que les exagérations et les clichés sont nombreux, le but de la comtesse était d’instruire en distrayant.

Le lecteur découvrira aussi une œuvre moins connu, « La Santé des Enfants », un recueil pédiatrique dont de nombreux conseils pourront s’avérer bien utiles.

La comtesse de Ségur a dû se battre contre la censure. Encore aujourd’hui, certains éditeurs, suppriment des chapitres entiers de son œuvre. Nous considérons qu’une œuvre doit respecter son auteur et nous faisons confiance à l’intelligence du lecteur, si jeune soit-il, pour comprendre que les livres ont été écrit à une autre époque et dans un autre contexte.

Biographie

Sophie Rostopchine, comtesse de Ségur (selon l’onomastique russe Sofia Fiodorovna Rostoptchina, née le 1er août 1799 à Saint-Pétersbourg, morte le 9 février 1874 à Paris, est une femme de lettres française d’origine russe. […]

Le cas de la comtesse de Ségur montre qu’une vocation très tardive d’écrivain peut être particulièrement réussie : elle a en effet écrit son premier livre à plus de cinquante ans. La comtesse de Ségur a commencé à se consacrer à la littérature en notant les contes qu’elle racontait à ses petits-enfants et en les regroupant pour former ce qui s’appelle aujourd’hui Les Nouveaux Contes de fées. On raconte que lors d’une réception, elle aurait lu quelques passages à son ami Louis Veuillot pour calmer l’atmosphère qui était devenue tendue[réf. nécessaire]. C’est ce dernier qui aurait fait publier l’œuvre chez Hachette. D’autres historiens racontent qu’Eugène de Ségur, président de la Compagnie des Chemins de fer de l’Est, rencontrant Louis Hachette qui cherche alors de la littérature pour distraire les enfants, en vue d’une nouvelle collection de la « Bibliothèque des Chemins de Fer », lui aurait alors parlé des dons de sa femme et la lui aurait présenté quelque temps plus tard.

Elle signe son premier contrat en octobre 1855 pour seulement 1 000 francs. Le succès des Nouveaux Contes de fées l’encourage à composer un ouvrage pour chacun de ses autres petits-enfants. Eugène de Ségur accorde à Louis Hachette le monopole de la vente dans les gares de livres pour enfants. En 1860, Louis Hachette institue la collection de la Bibliothèque rose où sont désormais publiés les ouvrages de la comtesse de Ségur. Par la suite, elle obtient que les droits d’auteur lui soient directement versés et discute plus fermement de ses droits d’auteur lorsque son mari lui coupe les fonds.

Les romans de la comtesse de Ségur

Le thème récurrent des châtiments corporels (Un bon petit diable, Le Général Dourakine, Les Malheurs de Sophie, Les Petites Filles modèles…), qui fait peut-être écho à sa propre enfance malheureuse avec sa mère Catherine Protassov, a été présenté comme l’aspect de cette œuvre à avoir le moins bien vieilli ; mais il marque une rupture avec les modèles antérieurs de la littérature enfantine, notamment le modèle des contes merveilleux des contes de Perrault ou des contes de Madame d’Aulnoy). Chez la comtesse de Ségur, la rédemption est d’autant plus « exemplaire » que le réalisme de la représentation a été sans complaisance.

Plusieurs autres aspects de son oeuvre peuvent sembler désuets par rapport à la vie des Français d’aujourd’hui : par exemple, le vouvoiement des parents, le statut des domestiques, les traitements médicaux tels que l’usage abusif de sangsues, des saignées, des cataplasmes « saupoudrés de camphre » (Les Petites Filles modèles), l’eau de gomme fraîche, l’eau salée contre la rage, et ainsi de suite. Mais c’est peut-êtrece réalisme dans la représentation du quotidien et de ses détails qui valut à la comtesse de Ségur d’être appelée le Balzac des enfants par Marcelle Tinayre12.

Ses œuvres présentent souvent les clichés xénophobes de l’époque : Écossais avares sordides, Arabes méchants sabreurs, Polonais buveurs et sales, Russes knoutant leurs femmes, serfs et bonnes, etc.

En 2010, 29 millions d’exemplaires de ses ouvrages ont été vendus.

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Comtesse_de_Ségur

  • Nouveaux Contes de Fées pour les Petits Enfants, regroupant les 5 contes: Histoire de Blondine, de Bonne-Biche et de Beau-Minon ; Le Bon Petit Henri ; Histoire de la princesse Rosette ; La petite souris grise ; Ourson
  • Les Malheurs de Sophie
  • Les Petites Filles Modèles
  • Les Vacances
  • Mémoires d’un âne
  • Pauvre Blaise
  • La Soeur de Gribouille
  • Les Bons Enfants
  • Les Deux Nigauds
  • L’Auberge de l’Ange-Gardien
  • Le Général Dourakine
  • François le Bossu
  • Un Bon Petit Diable
  • Comédies et Proverbes
  • Jean qui grogne et Jean qui rit
  • La Fortune de Gaspard
  • Quel Amour d’Enfant!
  • Le Mauvais Génie
  • Diloy Le Chemineau
  • Après la Pluie, le Beau Temps

Mais aussi, à destination des adultes :

  • La Santé des Enfants
  • Livre de Messe des Petits Enfants
  • L’Evangile d’une Grand’Mère
  • Les Actes des Apôtres
  • Lettres de La Comtesse de Ségur
  • Lettre d’une grand’mère
  • Biographie de la Comtesse de Ségur

 Titre : La comtesse de Ségur, oeuvres intégrales
Auteur : Ségur, Comtesse de
Éditeur : Arvensa Éditions (2 juillet 2012)
Langue : Français

Origine : eBook commercial, au format AZW
Format eBook : epub, mobi
Hébergeur : MediaFire
Archivé avec : 7zip
Nombre de fichiers à télécharger : 1 Fichier
Taille des fichiers : 10,99 Mb
Fichiers dans l’archive : mobi (6351 ko) et epub (4794 ko). Les fichiers sont particulièrement importants car il regroupe en un seul 31 titres complets, avec beaucoup de liens internes

   


Veuillez vous identifier [ Login ] pour pouvoir lire cette partie de l'article et accéder au contenu intégral.


Je suis décidément une grande fan de ces romans au parfum très désuet. Je me suis fait plaisir en achetant cette anthologie (oui, en achetant… même à un prix modique, des textes tombés dans le domaine public). J’espère qu’elle sera de bonne qualité. J’ai parcouru quelques titres et j’ai eu une bonne impression.
Je suis juste un peu dubitative sur le fait d’avoir rassembler tous les romans en un seul : cela donne un fichier très lourd, avec de nombreux liens internes. J’espère que cela ne pose pas de problème à une vraie lecture.

 

Posted by on 10 décembre 2012 in Jeunesse, Mes eBooks

4 Comments

Tags: , , , ,

4 responses to “Ségur, Comtesse de – Intégrale des oeuvres, non censurées

  1. ChrisBouv44

    18 décembre 2012 at 9 h 36 min

    Merci !
    J’ai pris pour ma fille.
    J’espère qu’elle va aimer, mais le principal est d’essayer !!!

    Encore merci pour le travail effectué !
    Bonne journée

     
  2. adlinaa75

    31 décembre 2012 at 12 h 58 min

    Génial
    Merci
    Auteur qui a bercé mon enfance

    Je me rappelle avoir pleuré en lisant les mémoires d’âne
    Je vais pouvoir les relire et découvrir les quelques-uns que je n’avais pas lus enfant

     
  3. Lyssia

    6 avril 2013 at 23 h 56 min

    Waouh! Merci beaucoup! Depuis le temps que je cherchais les livres « à destination des adultes »! Que de souvenirs… Je me ferais un plaisir de les relire, juste pour le plaisir.

     
  4. doucelyne

    12 mai 2014 at 6 h 43 min

    Génial ! merci je vais pouvoir les relire avec un brin de nostalgie…
    Bravo, pour le travail accompli !

     

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

 
%d blogueurs aiment cette page :