RSS

Mes paramétrages de bibliothèque

mars 11

Mes paramétrages généraux sur Calibre, pour la gestion globale de mes bibliothèques :

Liseuse joyeuse, spéciale Enge

Ma liseuse déjà…

C’est la dernière Kindle, de chez Amazon.

Pourquoi celle-là ? Parce que j’ai eu la pub dans mes mails, offre à 99 €, et que j’attendais depuis trèeees longtemps une liseuse abordable. Un petit tour sur ses caractéristiques techniques et sur l’engagement affiché d’Amazon de développer le numérique ont achevé de me convaincre de me lancer. Je ne suis même pas allée voir ailleurs ce qui existait. Surtout qu’Amazon est ma librairie habituelle.

Dans Calibre :

Mes barres d’icônes contiennent les commandes suivantes :

  • Ajouter des livres
  • Éditer les métadonnées
  • Convertir les livres
  • Visualiser
  • Copier vers la bibliothèque
  • Supprimer des livres
  • Bibliothèque
  • Sauvegarder sur le disque
  • Connecter / partager
  • Préférences
  • Aide

À cela, s’ajoutent, sur la barre d’Outils quand un appareil est connecté :

  • Gestionnaire d’emplacement
  • KindleCollections

Mes étiquettes de tri dans calibre

Calibre gère évidemment le « multi-étiquettes ». Cela semble à la fois logique et la norme : un livre peut souvent être classé dans plusieurs catégories.

Sauf que Calibre n’a pas de tri de type collection/genre.

C’est ce tri qui introduit, dans une bibliothèque physique, une catégorie prédominante sur les autres, et qui fait que tel livre va plutôt être rangé sur telle étagère plutôt que sur telle autre. Vous me direz, justement, le numérique s’affranchit de ces problèmes bassement physiques qui font qu’on ne peut pas poser un livre à deux endroits.

Certes. Mais, je me sers des étiquettes de Calibre pour à la fois générer un tri dans mon catalogue OPDS (un tri de type Genre) et à la fois pour faire ce même tri dans ma liseuse (à l’aide de KindleCollections). Je me suis vite aperçue que si je faisais du multi-étiquettage, ma liste d’étiquettes « Genre » s’allongeait vite de façon exponentielle, et au final je n’y retrouvais plus mes livres.

Donc… j’ai fait le choix de l’étiquette unique pour chaque livre.
Une étiquette qui symbolise, pour moi, le genre prédominant du livre. Pour moi car ce genre de tri, c’est très personnel ^^.

J’ai ensuite affiné en faisant des étiquettes avec des noms à rallonge. Heureusement, je suis très monomaniaque, donc j’ai peu d’étiquettes différentes :

  • Policiers
  • Thrillers
  • Littérature sentimentale
  • Littérature sentimentale – Policiers
  • Littérature sentimentale – Histoires de vie
  • Littérature française
  • Littérature étrangère
  • Fantastique – Créatures surnaturelles
  • Fantastique – Monde magique
  • Fantasy – Créatures surnaturelles
  • Fantasy – Mondes de magie
  • Fantasy – Heroic fantasy
  • Jeunesse classique
  • Jeunesse contemporaine
  • Dictionnaires
  • Guides – astuces

Mes différentes bibliothèques

Calibre permet de gérer, finement, plusieurs bibliothèques différentes. Ce qui est bien pratique quand le même logiciel gère les livres de plusieurs personnes comme c’est mon cas.

J’ai donc créé 6 bibliothèques différentes :

  • une bibliothèque de travail : c’est là que j’importe les livres et que je travaille les métadonnées, avant une conversion finale
  • ma propre bibliothèque
  • deux bibliothèques pour chacun de mes deux enfants
  • une pour celle de ma mère
  • et enfin une générale qui comprend l’ensemble de tous les livres

Pour rappel, pour créer une bibliothèque, c’est : Bibliothèques > Créer / Changer de bibliothèques…

 

 

Posted by on 11 mars 2012 in Paramétrages

Leave a comment

Tags: , , ,

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

 
%d blogueurs aiment cette page :