RSS

Le Clézio, J.M.G. – Mondo et autres histoires

novembre 07

Quatrième de couverture

Les contes de Le Clézio, qui semblent nés du rêve et du recueillement, nous parlent pourtant de notre époque.

Venu d’ailleurs, Mondo le petit garçon qui passe, Lullaby la voyageuse, Jon, Juba le sage, Daniel Sindbad qui n’a jamais vu la mer, Alia, Petite Croix, et tant d’autres, nous sont délégués comme autant d’enfants-fées. Ils nous guident. Ils nous forcent à traverser les tristes opacités d’un univers où l’espoir se meurt. Ils nous fascinent par leur volonté tranquille, souveraine, accordée au silence des éléments retrouvés. Ils nous restituent la cadence limpide du souffle, clé de notre âme.

Biographie de l’auteur

J. M. G. Le Clézio est né à Nice le 13 avril 1940. Il est originaire d’une famille de Bretagne émigrée à l’île Maurice au XVIIe siècle. Il a poursuivi des études au collège littéraire universitaire de Nice et est docteur ès lettres. Malgré de nombreux voyages, J. M. G. Le Clézio n’a jamais cessé d’écrire depuis l’âge de sept ou huit ans : poèmes, contes, récits, nouvelles, dont aucun n’avait été publié avant «Le Procès-verbal», son premier roman paru en septembre 1963 et qui obtint le prix Renaudot. Influencée par ses origines familiales mêlées, par ses voyages et par son goût marqué pour les cultures amérindiennes, son œuvre compte une cinquantaine d’ouvrages. En 1980, il a reçu le grand prix Paul-Morand décerné par l’Académie française pour son roman «Désert». En 2008, l’Académie suédoise a attribué à J. M. G. Le Clézio le prix Nobel de littérature, célébrant «l’écrivain de la rupture, de l’aventure poétique et de l’extase sensuelle, l’explorateur d’une humanité au-delà et en dessous de la civilisation régnante».

Liseuse joyeuse, spéciale EngeUne fois n’est pas coutume, c’est un titre issu de la « vraie » littérature française que je vous propose. Et tout ça c’est de la faute de ma petite nièce qui en avait besoin pour son cours de littérature !
A vous de voir si vous vous laisserez porter par la poésie des textes ou bien si au contraire leur étrangeté vous gênera.

Titre : Mondo et autres histoires
Auteur : Jean-Marie Gustave le Clézio
Éditeur : Folio
Langue : Français
Poche : 312 pages (ISBN : 2-07-037365-7)

Origine : PDF de la version scannée du livre (fort bien fait, pour une fois ; origine : Tàri & Lenwë), que j’ai ensuite passé aux étapes de la fabrication de l’ebook (OCR, correction, mise en page…)
Format eBook : epub, mobi
Autres fichiers disponibles : doc 97-2003 , PDF de lecture, le PDF original
Hébergeur : MediaFire
Archivé avec : 7zip
Nombre de fichiers à télécharger : 1 Fichier
Taille des fichiers : 4 Mb


Veuillez vous identifier [ Login ] pour pouvoir lire cette partie de l'article et accéder au contenu intégral.


Ce livre est découpé en plusieurs contes, et certains de ces contes sont eux-même découpés en plusieurs parties. Dans le texte original, ces parties n’ont pas de titre (pas de nom). Or, dans un ebook, il faut pouvoir naviguer facilement et une table des matières est indispensable. Dans la fabrication de l’ebook, j’ai donc donné artificiellement un titre aux chapitres, et les ai rendus « invisibles » à la lecture en les passant en police de caractères blanche. La table des matières apparait complète, mais pas le titre des chapitres, la ligne semblant vide. Il suffit de surligner la ligne pour voir apparaitre les mots.

 

Posted by on 7 novembre 2012 in Littérature française, Mes eBooks

4 Comments

Tags: , , ,

4 responses to “Le Clézio, J.M.G. – Mondo et autres histoires

  1. MSHG

    25 novembre 2012 at 16 h 32 min

    Salut ma collègue..;Bon, je navigue, je rame et sors parfois la tête hors de l’eau ! quels logiciels faut-il installer pour enregistrer des e-books ? Pas adobe reader nen veut pas ! C’est Calibre qui intervient à ce moment là !
    A demain, j’emmenerai ma kindle…

     
    • Enge

      25 novembre 2012 at 18 h 38 min

      Bonsoir MS 🙂
      Juste besoin de Calibre :).
      Mais il faut tout de même dézipper le fichier que tu télécharges ^^. Et dans cette archive, tu ne gardes que le fichier au format mobi (il s’appelle un truc du genre : nom-du-livre.mobi). Le reste peut partir à la corbeille.
      Ensuite, tu ajoute le livre dans Calibre. C’est tout :).
      On voit demain.

       
  2. alainmarion

    13 janvier 2013 at 2 h 07 min

    Bonsoir, le titre qui s’affiche est: » Mondo et autres histoire ». Cherchez l’erreur…

     
  3. Enge

    13 janvier 2013 at 10 h 06 min

    Bonjour. Où cela ?

     
 
%d blogueurs aiment cette page :