RSS

Intégrer un livre à la bibliothèque

février 21

Enfin, vous avez trouvé LE livre, celui que vous cherchiez depuis si longtemps… Bref, vous avez un eBook ! Peu importe son format d’ailleurs. Vous voulez maintenant le déposer où il faut et comme il faut sur vos étagères numériques. C’est Calibre qui gère tout ceci.

Dans l’ordre :

1. Bouton Ajouter des livres

Un clic sur l’icône Ajouter ouvre une fenêtre permettant d’aller chercher le livre où il est stocké sur l’ordinateur. C’est le plus simple et le plus direct.

Un clic sur la petite flèche à droite de l’icône déroule d’abord un menu permettant l’ajout de ce (ou ces) livre(s) selon différentes options.

Donc… un clic et Calibre procède à l’intégration (importation) dans sa bibliothèque.
Et là, il gère tout seul sur le PC, dans sa bibliothèque, l’arborescence des dossiers > sous-dossiers > fichiers, sur le principe de : Dossier Auteur > Sous-dossier(s) Livre(s) > fichier(s) numérique(s) du livre.
Si ce nouveau livre est d’un auteur inconnu de votre bibliothèque, Calibre crée un dossier à son nom, puis à l’intérieur de ce dossier un sous-dossier pour le livre. Si vous possédez déjà des livres de cet auteur, Calibre ne crée que le sous-dossier du livre.
Dans ce sous-dossier Livre, il y a alors un fichier différent par format numérique, un fichier pour la couverture (si on intègre une couverture dans les métadonnées), et parfois d’autres fichiers si vous procédez à d’autres conversions.

Voilà, le livre est posé sur son étagère numérique, enfin intégré à votre bibliothèque Calibre.

Interface de Calibre après avoir importer le premier livre

Interface de Calibre après avoir importer le premier livre

Mais n’importe où, à l’envers, bref… n’importe comment. Si avec 3 livres, cela n’a aucune importance, avec 300, on découvre vite l’intérêt du rangement…

2. Éditer les métadonnées

Pour ranger correctement un livre, il faut s’assurer qu’il porte le bon titre, le bon auteur, que ses numéros d’identification sont présents, qu’il est bien numéroté comme il faut dans la série s’il appartient à une série avec plusieurs tomes… C’est ce qu’on appelle les métadonnées. Ce sont elles qui permettent à Calibre d’effectuer des tris (sélection de seulement quelques livres sur l’ensemble), des rangements (mettre ensemble ce qui va ensemble), etc.

Donc :

Dans la fenêtre principale (centrale), votre livre apparait désormais : un livre par ligne.

Il faut sélectionner le livre (le mettre en surbrillance), puis cliquer sur Éditer les métadonnées. Cela ouvre une fenêtre, avec le livre ciblé. C’est ici que vous allez vérifier, et changer éventuellement à votre convenance, les informations du livre.

Enregistrer les métadonnées

Enregistrer les métadonnées

Utilisez une fonction faite pour faciliter la vie : le bouton Télécharger les métadonnées.
Si le titre est exact, si le livre n’est pas un obscur manuscrit inconnu, Calibre peut interroger les bases données sur le net (base de données ISBN, Google, Amazon…) et aller chercher lui-même les métadonnées.

A partir de ce téléchargement, vous avez les bases pour travailler, la plupart des champs sont pré-remplis. Soit vous les laissez comme ça, soit vous pouvez modifier un ou plusieurs champs à votre convenance.

Pourquoi modifier un champ alors ?

Parce que les informations enregistrées dans les bases de données ne sont pas toujours présentées toutes de la même façon, et quand on possède plusieurs livres, si le Nom / Prénom de l’auteur n’est pas toujours dans le même ordre, ou bien si parfois le titre du livre est trié avec le déterminant devant, et d’autres avec le déterminant derrière… le tri risque d’être malaisé.

Bref, c’est là, après le téléchargement des métadonnées, qu’il faut être rigoureux : C’est votre bibliothèque, donc l’organisation est à votre convenance, mais toujours de la même façon.
Si vous décidez que l’auteur doit se présenter ainsi [Nom, Prénom], il faut que tous les livres soient ainsi. De même pour les titres : [Titre de la série] avant [Titre du tome], ou inverse ; déterminant premier avant ou pas…

Un conseil : réfléchissez-y tranquillement, faites des essais. Quand une présentation vous convient, tenez-vous y.

Et puis… Calibre est bien fait, il permet d’automatiser tous ces différents réglages de nom avant ou après le prénom de l’auteur, du formatage de la série ou du titre… Je vous présente mes propres réglages ici : Mes paramétrages fins de Calibre.

3. Convertir le livre

Cette étape est indispensable  dans deux cas de figures :

– Si le livre que vous avez trouvé n’est pas dans un format supporté par votre liseuse.
Par exemple, un livre trouvé au format ePub (les plus fréquents), mais à lire sur une liseuse Kindle, donc au format mobi.

– Si votre livre est bien au format mobi, mais que vous avez effectué des changements notables dans les métadonnées. Si vous laissez votre livre tel que, dans Calibre il n’y a aucun souci, mais si vous voulez transmettre ce livre dans un autre Calibre, vos changements ne seront pas pris en compte. En effet, les modifications des métadonnées dans Calibre sont sauvegardées dans un fichier différent de l’ebook. Pour intégrer les modifications au fichier lui-même, il faut procéder à une nouvelle conversion mobi vers mobi.
Les (heureux) détenteurs de liseuses format epub n’ont pas ce souci là, un plugin Calibre effectue ce travail plus proprement que par une conversion.

Bref, comment faire ?

Un clic sur l’icône Convertir convertit le livre sélectionné d’un format (dit d’origine) à un autre (dit de sortie).
Un clic sur la petite flèche à droite permet de choisir entre Convertir individuellement (livre par livre – sur les livres en surbrillance uniquement, même si vous en avez plusieurs à faire, mais que vous voulez changer les options selon les livres) ou bien Convertir par lot, l’ensemble des livres sélectionnés (mais cette fois-ci tous avec les mêmes options).

Conversion d'un format à l'autre

Conversion du format d’origine (1) au format de sortie (2)

En haut, à gauche : le format du livre tel qu’il est actuellement.
En haut, à droite : la liste déroulante des Formats de sortie possibles. C’est là que qu’il faut sélectionner le format de la liseuse.

Options de conversion

Options de conversion

Puis, tout le reste de la fenêtre présente les différentes options de conversion.

Votre livre étant déjà un livre numérique, ces différentes options de conversions ne vous concernent globalement pas. Elles sont surtout importantes à vérifier lors des fabrications d’eBook. Ou bien si vous souhaitez affiner certains points de conversion.

.

.

.

.

.

.

.

Quand vous avez vérifié tout ça… il suffit de cliquer sur OK. Et c’est parti. Calibre travaille.

A la fin, vous avez désormais votre ligne en deux exemplaires : le format d’origine, et le format de sortie.
Dans : Bibliothèque Calibre > Dossier auteur > Sous-dossier livre > fichiers = il y a donc dans le sous-dossier un nouveau fichier, au nouveau format, accompagnant le fichier original.

L’essentiel est fait. Il ne reste qu’à supprimé le format d’origine, devenu obsolète : clic droit sur le titre du livre > Supprimer des livres > Supprimer les fichiers d’un format spécifique pour les livres sélectionnés.
Voir : Faire un peu de ménage

 

Posted by on 21 février 2012 in Gestion de la bibliothèque

3 Comments

Tags: , ,

3 responses to “Intégrer un livre à la bibliothèque

  1. Nathalie

    12 août 2012 at 19 h 02 min

    J’ai un problème… avec votre aide j’ai réussi à monter ma biblio avec calibre2 opds vs dropbox. Malheureusement, quand je vais dans ma dropbox les couvertures des livres ne s’affichent pas. Pourtant les métadonnées dans Calibre sont là et dans le mon catalogue sur Dropbox dans les fichiers je vois les couvertures en jpg dans les dossiers avec leurs livres epub respectifs.
    Pourquoi je ne peux voir la couverture des livres dans mon dropbox?
    Pouvez-vous m’aider?
    Merci!

     
  2. boukitum

    17 octobre 2012 at 13 h 08 min

    Petit truc utile : pour intégrer le résumé d’un livre après sa page de couverture, après avoir complété les métadonnées avec le résumé en question, il faut convertir, par exemple de epub vers epub en cochant l’option « intégrer les métadonnées ». C’est bien pratique quand on met beaucoup de ebooks sur sa liseuse.

     
  3. Enge

    17 octobre 2012 at 13 h 24 min

    Bonjour,

    Oui, j’ai utilisé ce petit truc sur certains des livres que j’ai fabriqué. Au début…

    Mais, car il y a un mot, si on ne fait pas attention et qu’on utilise cette option sur un livre déjà fabriqué par quelqu’un d’autre, on multiplie cette page de métadonnées insérée au début du livre. Je me suis parfois retrouver avec des livres qui avaient jusqu’à 3 pages de métadonnées.
    Or, une fois que cette insertion est faite, il n’est plus possible de la supprimer, puisque c’est intégré au livre lui-même.
    De plus, autant le titre, l’auteur, l’éditeur sont des métadonnées relativement fiables, certaines sont très approximatives et/ou liées au lecteur. Je pense en particulier aux étiquettes / tags (roma,, fiction, fantasy, policier, sentimental, livre pédagogique…). D’un lecteur à l’autre, ces tags diffèrent. Même dans les bibliothèque, ils ne s’y risquent pas, se contentant vraiment des grands genres, et encore on n’est pas toujours d’accord.
    Il m’est donc arrivé d’avoir des ebooks avec des métadonnées intégrées, avec comme tags des choses qui me paraissent hérétiques ^^. Et là, pas d’autre possibilité que de refaire le livre…
    S’ajoute à cela que parfois les métadonnées sont mal faites. Ben oui, il ne faut pas se voiler la face. Quand on tombe sur des ebooks faits par-dessus la jambe, bourrés d’erreurs de mise en page ou de fautes d’orthographe, il ne faut pas s’attendre à avoir des méta-données nickel en début de livre…
    J’ai même eu une période où je mettais manuellement les métadonnées, en particulier le résumé, au début du livre, avec un lien. J’ai abandonné pour les raisons citées ci-dessus. J’essaye de faire des métadonnées très propres dans le fichier meta de calibre, puis conversion pour intégrer ces métadonnées au fichier lui-même. Mais je ne touche plus à l’ebook. Au final, je trouve qu’on dénature plus qu’autre chose.

    En voilà une conversation intéressante :).
    Cordialement
    Enge

     

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

 
%d blogueurs aiment cette page :