RSS

« Éteins ton livre, il est tard » ou comment un journaliste du Nouvel Économiste égratigne quelques fausses vérités

juin 02

Journal des newsPierre-Louis Rozynès, journal au Nouvel Économiste, signe un article humoristique mais piquant, dans lequel il égratigne quelques contre-vérités et fausses rumeurs circulant à propos de l’avenir du livre papier, du livre électronique et des librairies.

Au menu, il rétablit que ceux qui sont considérés par les études comme des gros lecteurs (plus de 20 livres par an) sont ceux qui sont le moins attachés au type de support. Papier, appareil électronique… peu importe ; c’est le contenu qui les motive. Ensuite, une petite pique envers ceux qui pensent que seuls les jeunes geeks peuvent être tentés par une liseuse, puisque d’autres études (y compris un sondage informel sur le forum TeamAlexandriz) montrent que les possesseurs de liseuses sont en majorités des adultes voire des séniors. Après quelques digressions, bien intéressantes au demeurant (le piratage des livres électroniques, les changements d’habitude pour l »édition des nouveaux livres…), il en arrive à la très annoncée disparition du livre papier. Certes, ce sera probablement le cas, mais à très long terme. Quant à la disparition des librairies, oui mais non, comme le dit le journaliste : les librairies ont été soutenues artificiellement ces dernières années. Elles vont devoir s’adapter.

Bref, un article à dévorer, à méditer, et comme tout article à ne pas prendre au pied de la lettre… ici : Éteins ton livre, il est tard, sur lenouveleconomiste.fr.

 

Posted by on 2 juin 2012 in Nouvelles

Leave a comment

Tags: , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :